LED’A : Rendez-vous au ministère de l’Éducation nationale

L’association Les Enfants d’Abord a sollicité et obtenu un rendez-vous au ministère de l’Éducation nationale le 18 avril 2013. Les personnes déléguées par LED’A ont été reçues par Chantal Lévy, Conseillère technique du cabinet du ministre, chargée de la vie scolaire, de la prévention des violences scolaires et des relations avec les parents d’élèves.

Cette demande d’entretien avait pour objectif les points suivants :

• présenter l’association Les Enfants d’Abord au nouveau gouvernement,

• faire un nouvel état des lieux depuis la parution de la circulaire n°2011-238 du 26 décembre 2011 relative à l’instruction dans la famille,

• trouver des solutions à court et à long terme ; notamment trouver une solution rapide au problème posé par le point « 4.2 Opposition de la famille au contrôle » de la circulaire, et l’amalgame entre l’instruction en famille et la scolarisation à domicile par l’intermédiaire des établissements d’enseignement à distance,

• expliquer pourquoi l’association considère comme indispensable la création d’une commission, rattachée ou non au ministère de l’Éducation nationale, spécialisée dans l’étude de la diversité des pratiques pédagogiques en vue d’une meilleure application de la loi dans le cadre des contrôles organisés par les inspections académiques.

En dépit de certaines avancées positives obtenues avec la parution de la nouvelle circulaire à laquelle ont contribué les trois associations nationales : LED’A, CISE, et LAIA, le constat a été fait au cours de l’entretien que les relations entre les familles et l’administration sont encore réduites le plus souvent à un « dialogue de sourds ».

Le dispositif mis en place dans le cadre de la circulaire, à savoir le recours au signalement au Procureur de la république, en cas d’opposition des familles au contrôle, « que cette opposition se traduise par un refus du contrôle ou par des entraves manifestes à son déroulement » (point 4.2 Opposition de la famille au contrôle) empêche effectivement tout dialogue entre l’autorité publique de même que la méconnaissance des diverses pratiques pédagogiques condamne le dialogue entre les familles et l’administration.

A partir de juin prochain, la DGESCO prendra contact avec LED’A et ce sera l’occasion d’évoquer de nouveau les points suivants :

• le glissement qui a été relevé entre « instruction obligatoire » et « scolarité obligatoire » avec l’adoption de la loi de 1998,

• le contenu de l’annexe du socle commun qui a été à l’origine rédigé exclusivement pour l’École et qui n’est pas adapté dans son détail à l’instruction en famille,

• l’assimilation non conforme à la loi de l’instruction en famille aux établissements d’enseignement à distance,

• et aborder d’autres points qui concernent entre autres nos demandes adressées aux gouvernements successifs comme :

• la suppression de l’article L.131-1-1 alinéa 2 du Code de l’éducation affirmant la priorité de l’enseignement dans les établissements d’enseignement.

• la modification du Code de l’éducation par le remplacement dans l’article L.131-10 du verbe « doit » par « peut » : « L’inspecteur d’académie doit [peut]au moins une fois par an, à partir du troisième mois suivant la déclaration d’instruction par la famille, faire vérifier que l’enseignement assuré est conforme au droit de l’enfant à l’instruction tel que défini à l’article L. 131-1-1. »

Radio Gatine – Invité : Charlotte Dien pour son livre « Instruire en Famille »

Pour écouter Charlotte Dien dans une émission d’une heure « réalisé par Olivier Degorce et Amandine Geers de l’association What’s For Dinner »…  à l’occasion de la parution de son ouvrage : « Instruire en Famille » aux éditions « Rue de L’échiquer ».

EMISSION AVRIL 2013 : Aller en bas de la page pour écouter l’émission.

Circulaire : Le Sénat répond à M. Portelli

Le parlementaire M. Portelli avait posé une question écrite au gouvernement à propos de la circulaire du 26 décembre 2011 relative à l’instruction dans la famille. La réponse vient d’être publiée …

Question écrite n° 00714 de M. Hugues Portelli (Val-d’Oise – UMP) publiée dans le JO Sénat du 19/07/2012 – page 1630

M. Hugues Portelli attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur l’application de la circulaire n° 2011-238 du 26 décembre 2011 relative à l’instruction dans la famille.
Il souhaite connaître le nombre d’enfants concernés par l’enseignement familial à domicile et la typologie actuelle de ces familles.
Il souligne les risques de détournement de ce dispositif aux fins d’empêcher la socialisation de l’enfant et l’apprentissage des valeurs de la République.
Il constate que le contrôle prévu, tous les deux ans, par l’article L. 131-10 du code de l’éducation et diligenté par la mairie ou, à défaut, l’inspection académique, n’est pas effectif dans la mesure où la mairie n’a pas les moyens de connaître l’identité et la présence sur son territoire d’enfants concernés et où les moyens permettant d’effectuer ce contrôle semblent insuffisants voire inexistants.
Il souhaite savoir comment il envisage de rendre ce contrôle effectif afin que l’instruction dans la famille ne soit pas détournée de l’intention du législateur.

Lire la suite

Grandir Autrement – Septembre-Octobre 2012

L’instruction en famille en France : Une liberté qui n’en finit pas d’être rognée !

Depuis l’adoption de la loi de 1998 sur le renforcement de l’obligation scolaire, l’instruction en famille n’a cessé de faire l’objet de modifications législatives toujours plus liberticides. En janvier 2012, une circulaire publiée parle ministère de l’Éducation nationale réaffirme les pleins pouvoirs des inspections académiques au détriment des droits des familles. Plus récemment encore, un groupe de sénateurs a déposé un projet de loi pour étendre l’obligation d’instruction dès 3 ans et donc l’obligation de contrôle à partir de 3 ans … 

Pour lire la suite …

LAIA – Libres d’Apprendre et d’Instruire Autrement

CISE – Choisir d’Instruire Son Enfant

Association  fondée en 2012 – PIF – Parents Instructeurs de France

HORS DES MURS ! :  Site qui témoigne au nom de certaines familles qui sont allées devant la justice.

La rentrée chez soi : l’école à domicile

FRANCE INTER- émission « SERVICE PUBLIC » diffusée le jeudi 6 septembre

La rentrée chez soi : l’école à domicile

Cette semaine, certains élèves ne sont pas sortis de chez eux pour aller à l’école, puisque leur école, elle est à domicile. Qui sont ces écoliers solitaires ? Pourquoi leurs parents ont-ils fait ce choix ?

avec : Brigitte Prot, Claudia Renau et André Stern

La non-sco ou la classe à la maison

Emission de radio RFI, programmé le vendredi 7 septembre 2012 dans le cadre d’un rendez-vous quotidien « 7 milliards de voisins » une émission sous le titre : La non-sco ou la classe à la maison.

« Qui sont les enfants qui ne vont pas à l’école ? Pourquoi certains parents font-ils le choix de faire la classe à la maison ou de suivre des chemins différents de la scolarisation dite « classique ». Est-ce néfaste pour les enfants ou peut-on y voir, au contraire, une alternative enrichissante ? »

Les intervenants :

« – Claudia RENAU, mère pratiquant la non sco pour des raisons philosophiques

– Anne DOUMERC, mère pratiquant la non sco suite aux phobies scolaires de sa fille

– Gisèle GEORGE, psychologue

– Marc BABLET, directeur d’académie de Seine Saint Denis

Et le QR de Claire GIBOURG à Washington. »