Les associations IEF sont-elles inactives ou opaques ? Comment collaborent-elles ?

Foire aux questions - 2016 projets du GouvernementLed’a choisit de transmettre les informations après les avoir vérifiées,  et travaille sur un mode de consensus. 
Quiconque a participé à une organisation collaborative/coopérative saura que le temps est une donnée sinon principale, au moins importante. La communication vers l’extérieur est tributaire de cela. Prendre une décision ne peut se faire sans discussions en interne, et ce temps là semble silencieux pour l’extérieur.  Chaque personne qui souhaite agir peut rejoindre les associations, avec des  valeurs qui lui correspondent, pour participer à l’élaboration des actions. Si elles ne s’y retrouvent pas, ces personnes peuvent en créer d’autres qui leur conviennent. Tous ceux qui le souhaitent peuvent donc s’exprimer et être représentés.

Il semble que toutes les associations ou collectifs nationaux qui sont entrés en contact avec le ministère ont été invités à la réunion d’information du 26 mai 2016. Notons qu’ils n’ont été informés du rendez-vous que le 13 mai et qu’ils se sont organisés dans l’urgence pour s’y rendre. Nous avons informé nos adhérents et leur avons proposé de rejoindre l’équipe qui prépare le rendez-vous le 14 mai.
Led’a ne considère pas représenter toutes les familles qui pratiquent l’instruction hors école. Les familles adhérentes à LED’A sont très différentes, c’est notre déclaration de philosophie qui nous rassemble.
LED’A comme la plupart des associations fonctionne grâce au bénévolat. Chacun-e peut porter une responsabilité et s’investir. Nous faisons de notre mieux pour informer nos adhérents et l’extérieur de nos démarches. Toute aide est la bienvenue !
Divers moyens de concertation existent actuellement pour défendre la liberté d’instruction et obtenir des modalités de contrôle respectueuses :
–  le Collectif pour la liberté d’instruction (CPLI), qui regroupe LED’A, LAIA, CISE et Le Collect’IEF
la liste de discussion inter association, crée en 2006, dont LED’A, LAIA, CISE font partie. L’association PIF avait intégré cette liste et l’a quittée lors de sa dissolution.
le groupe de discussion « pour la liberté d’éducation » incluant le Printemps de l’éducation, les écoles hors contrat, les associations IEF et collectif précités et plusieurs autres associations. 
des échanges réguliers entre LED’A et divers groupes régionaux.  

Le gouvernement souhaite apporter des changements réglementaires et législatifs au dispositif encadrant l’instruction en famille (IEF) :

  • modification du décret relatif au contenu des connaissances requis des enfants instruits dans la famille : la progression des enfants en IEF serait désormais liée aux attendus de chaque fin de cycle d’enseignement, et les enfants soumis à des exercices écrits ou oraux.
  • modification de l’article L.131-10 du Code de l’éducation : le choix du lieu du contrôle et ses modalités dépendrait dorénavant seulement de l’administration et après deux refus de contrôle, les familles seraient mises en demeure de scolariser leur(s) enfant(s).
  • rédaction d’une nouvelle circulaire pour la rentrée 2016-2017.