EUROPE : situation par pays

Version en anglais plus bas – english version after french verson  
❌ Allemagne
L’instruction en famille est illégale en Allemagne, mais chaque “land” est plus ou moins tolérant envers les familles qui tentent d’instruire en famille.
L’instruction en famille est possible dans certaines conditions: s’il est prouvé que l’enfant est psychologiquement inapte à aller à l’école, si la famille est itinérante, …
Même si les familles arrivent à instruire en famille, elles doivent souvent payer des amendes au département de l’éducation pour absentéisme scolaire.
Malgré tout un bon nombre de familles arrivent à instruire en famille, sous le radar.
https://bvnl.de with active forum

L’instruction en famille en Allemagne – Août 2013

texte de Matthias Kern, traduction d’Estelle Benadjaoud

S’il est vrai que dans l’ensemble la situation allemande concernant l’instruction en famille peut s’expliquer simplement – c’est illégal – il n’en reste pas moins qu’en y regardant de plus près, les choses se compliquent. La République Fédérale d’Allemagne est constituée de 16 Länder (États). Le gouvernement fédéral n’a pas le pouvoir de légiférer en matière d’éducation, il y a donc 16 législations différentes correspondant à chacun des Länder, mais il y a peu de variations entre elles. La fréquentation de l’école est obligatoire pour les enfants de 6 à 16 ans au moins (parfois 18 ans selon les circonstances et les Länder). Ceci est souvent interprété comme une obligation d’enseignement en présentiel au sein d’un établissement, sans possibilité d’enseignement à distance ou à domicile. Bien que la plupart des réglementations propres à chaque Land (État) prévoie des exemptions, aucune n’est accordée.

Il incombe aux parents d’inscrire leur enfant dans un établissement (public ou privé sous contrat) et d’en garantir l’assiduité. Les adolescents (âgés de 14 à 17 ans) partagent également cette responsabilité avec leurs parents.

Dans la plupart des États, tout manquement aux dispositions prévues par la loi par les parents et/ou l’adolescent constitue une infraction administrative passible d’une amende pouvant atteindre 1000 € (parfois plus dans certains Länder). Concrètement, les amendes peuvent varier d’un montant unique de 50 € à des demandes de paiement répétées allant jusqu’à 1000 € (par exemple, une première amende suivie d’une autre 6 mois plus tard). Dans certains États, si vous refusez de vous soumettre à une injonction de paiement, une peine de détention pour insoumission peut être prononcée pour vous inciter à payer. Pour faire appliquer la loi ultérieurement (après une date butoir par exemple), l’État peut exiger comme mesure coercitive le paiement de plusieurs milliers d’euros (et ce à répétition). Dans certains États, soustraire son enfant à l’obligation scolaire est passible soit d’une amende plus importante (calculée selon vos revenus), soit d’une peine allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement. De plus, ne pas fréquenter un établissement scolaire est considéré comme une atteinte au bien-être de l’enfant et une mise en danger de ce dernier qui peut aboutir au retrait partiel ou total du droit de garde. En dernier recours, l’enfant peut être retiré de sa famille et placé en famille d’accueil ou en foyer.

Dans certains cas (particulièrement pour les adolescents), le refus d’aller à l’école peut être considéré comme « une phobie scolaire » et les jeunes gens sont internés en hôpital psychiatrique.

Malgré tout, en Allemagne, des familles instruisent leurs enfants à domicile et des enfants refusent d’aller à l’école. Leur nombre est incertain, les estimations allant de plusieurs centaines à plusieurs milliers. Certaines familles vivent cachées (elles ne sont pas connues des autorités), d’autres sont domiciliées dans un pays différent mais vivent en Allemagne pendant au moins une partie de l’année, certaines familles décident d’aller à l’étranger pendant quelques années ou de façon définitive, d’autres sont tolérées de manière plus ou moins tacite par les autorités locales, dans certains cas, les pouvoirs publics semblent abandonner les poursuites après plusieurs tentatives et laissent les familles tranquilles – et quelques familles ont des démêlés constants avec l’administration et la justice.

Les examens et certificats sanctionnant un niveau d’étude ne posent eux pas de problèmes puisqu’il est toujours possible de les obtenir en candidat libre.

Plusieurs associations d’instruction en famille existent (par exemple, “Bundesverband Natürlich Lernen!”, “Netzwerk Bildungsfreiheit“), des rencontres et rassemblements nationaux ont lieu, on peut même assister à des réunions et des rencontres locales (voir www.leben-ohne-schule.de). Il existe aussi une association regroupant des jeunes gens ayant été instruits en famille (“Septré”).

En 2012, la “Freilerner-Solidargemeinschaft e.V.” (une association de soutien aux familles instruisant à domicile) a été créée. Elle a pour but d’aider par tous les moyens possibles les familles instruisant leurs enfants à domicile et les jeunes gens refusant l’école, par exemple en relayant des informations générales, en leur offrant un soutien moral, en les dirigeant vers des avocats expérimentés, en les accompagnant à des entretiens avec les autorités ou devant les tribunaux et, enfin et surtout, en rassemblant des fonds pour les aider à payer les amendes et les honoraires d’avocats, etc.

Actuellement, l’association aide deux familles pour lesquelles elle a lancé des campagnes de soutien :

– H. et R. Engelbrecht ont 4 enfants, deux d’âge scolaire (8 et 11 ans) et deux plus jeunes. En 2012 les enfants sont retirés de l’école pour différentes raisons dont le harcèlement. Le juge aux affaires familiales décide le retrait partiel du droit de garde de l’enfant. La famille a fait appel, elle est actuellement dans l’attente d’une décision.

– Le fils des Bertram, J (10 ans), qui refuse d’aller à l’école depuis octobre 2010, est instruit en famille depuis cette date. Suite au retrait partiel du droit de garde en mars 2012, la famille a fait appel devant la cours constitutionnelle fédérale.

Si vous souhaitez aider ces familles en leur apportant un soutien financier, vous pouvez envoyer vos dons par virement bancaire sur le compte suivant :

Freilerner-Solidargemeinschaft, IBAN DE30830944950003217051, BIC GENO DE F1 ETK

ou via PayPal : www.freilerner-solidargemeinschaft.de/content/spenden

Pour plus d’information : info@freilerner-solidargemeinschaft.de

Comment décidez-vous du soutien que vous accordez aux familles, et sur quels critères ?  – septembre 2013

traduction de Pom

« Freilerner-Solidargemeinschaft » est une association enregistrée qui est composée d’un bureau élu (3 personnes à ce jour) et qui a officiellement (et donc pratiquement) la possibilité de prendre des décisions ultimes au regard d’aides financières aux familles. Il ne le fera qu’après avoir consulté les membres actifs de l’association et cherchera de préférence à trouver le consensus.

Pour de nombreuses raisons c’est une association distincte, qui a pour principal objectif de soutenir les familles en conflit avec les autorités. Alors, contrairement aux autres associations, comme par exemple BVNL ou LED’A*, [qui promeuvent l’IEF de manière plus globale] « Freilerner-Solidargemeinschaft » a relativement peu de membres actifs votants et un nombre plus élevé de membres donateurs, ainsi le consensus entre les membres actifs est en général possible.

Mais cela dépend essentiellement des circonstances. Par exemple il arrive que des familles aient besoin urgemment d’argent (ou au moins de la promesse d’obtenir une certaine somme) avant de consulter un avocat et cela peut être décidé par le bureau seul.

Quant aux critères, l’objectif principal de Freilerner-Solidargemeinschaft sont les Droits de l’enfant et leur autonomie. Par conséquent l’association soutient toutes les familles qui respectent ces droits. Si il y a des doutes à ce sujet, le cas est débattu. Jusqu’à présent nous n’avons pas rencontré de difficulté. Nous avions des contacts étroits avec les familles demandeuses de soutien financier et le consensus était là.

*NDLT : LED’A, par l’intermédiaire de son service juridique, assure aussi la défense des familles qui rencontrent des difficultés avec les autorités.

Commentaire sur l’historique de la scolarité obligatoire en Allemagne

Texte de Matthias Kern, traduction d’Estelle Benadjaoud

On entend souvent dire que l’école a été rendue obligatoire sous Hitler et/ou que cela n’a pas changé depuis cette période. D’abord, ces affirmations forment une description trop simpliste, et sont, de par leur simplicité, fausses (voir ci-dessous).

Ensuite, ces allégations ne permettront pas selon moi de faire évoluer la situation allemande. L’Autobahn (autoroute) a été construite sous Hitler. Et alors ? Quelle qu’en soit l’origine, l’école obligatoire (et les réglementations qui la régissent) enfreint les droits des personnes concernées – aujourd’hui – et doit donc être réformée. Débattre de son origine occasionne des discussions et des controverses qui, bien qu’intéressantes sur le plan historique, ne font qu’éloigner le débat de la question centrale qui reste la situation actuelle et le besoin de changement.

De plus, accuser les représentants de l’État de faire respecter une loi nazie sera habituellement perçu comme une provocation et ne favorisera pas un climat de sympathie ou des chances d’obtenir un compromis. Ceci dit, pour mémoire, voici les faits historiques (à ma connaissance) :

Les lois concernant la scolarité obligatoire (« Schulpflicht ») ont été introduites bien avant l’époque nazie. Une loi a par exemple été votée par la première République d’Allemagne en 1919 (d’autres lois concernant d’autres parties de l’Allemagne sont encore plus anciennes). Mais les exemptions étaient encore possibles, pas dans les textes mais en pratique. C’est ce que les nazis ont changé – plus d’exceptions possibles (pour être exact, cela ne concernait qu’une partie de la population, d’autres n’avaient pas le droit d’aller à l’école). Et ce sont les nazis qui sont à l’origine d’une loi donnant le droit à la police d’emmener les enfants de force à l’école (« Schulzwang »). Après la seconde guerre mondiale, cette loi fut invalidée (l’éducation devenant la responsabilité de chaque État (Land) et non plus celle du gouvernement fédérale). Chacun des États (au nombre de 16 à présent) s’est doté de sa propre législation en matière d’éducation et de scolarité. Malheureusement, les principes de « Schulpflicht » et de « Schulzwang »ont été maintenus dans toutes les nouvelles lois (parfois textuellement) même parmi les cinq États qui n’ont rejoint la République Fédérale qu’en 1990.

Mais comme je l’ai dit plus haut, je ne pense pas que discuter de ces faits historiques puisse aider (ou qu’ils aient un quelconque rapport avec) la situation actuelle.

 ✅ Royaume-Uni : Le Royaume Uni est composé de 4 pays, chacun ayant son système éducatif. L’instruction en famille est légale dans les 4 pays avec des différences mineures entre eux.
 
Angleterre : Si un enfant n’a jamais été à l’école, le parent ne doit normalement notifier aucun individu ou organisation qu’ils instruisent leur enfant en famille, ou ont l’intention de l’instruire en famille.
Si l’enfant est inscrit dans une école en Angleterre ou au Pays de Galles, le parent doit notifier l’école par écrit.
Aucun curriculum imposé.
 
 
Pays de Galles : Pas de permission requise, à moins que l’enfant ne soit inscrit dans une école pour enfants à besoins particuliers, auquel cas il faut une autorisation d’en retirer l’enfant.
Aucun curriculum imposé.
Bien qu’une inspection puisse être demandée par l’autorité de l’éducation locale, il n’y a aucune obligation à s’y soumettre.
 
 
Ecosse : Aucune autorisation requise à moins que l’enfant ne soit inscrit dans une école.
Les autorités ne doivent pas refuser une autorisation de manière déraisonnable.
Il faut noter que bien que l’autorisation est requise pour retirer l’enfant de l’école, mais pas pour l’instruire en famille.
 
L’autorisation n’est pas requise dans les situations suivantes:
    – l’enfant n’a jamais été à l’école publique
    – l’enfant n’a jamais été à l’école publique dans la région où il habite
    – l’enfant est retiré d’une école indépendante
    – l’enfant a fini l’école primaire dans une école, mais pas commencé le cycle secondaire dans une autre
    – l’école où l’enfant allait a fermé
    
Des autorités locales préfèrent être informées des enfants instruits en famille, mais ce n’est pas obligatoire.
Aucun curriculum imposé.
 
Irlande du Nord : Si l’enfant n’a jamais été à l’école, vous n’avez besoin d’informer personne. Retirer un enfant de l’école ne nécessite aucune autorisation. Informez l’école, mais aucun besoin d’informer les autorités de l’éducation. Pas d’obligation a suivre le curriculum national.
 
 
Belgique : Légal. Déclaration chaque année. Inspection annuelle possible/probable. Examen à l’âge de 11 ans au plus tard.
Flemish
German 
French
Apprendre en Famille http://users.skynet.be/IEF.be/
 
Autriche : Déclaration plutôt que demande d’autorisation.
Obligation d’informer le département de l’éducation avant le début de l’année scolaire.
Examen annuel devant être réussi pour chaque matière.
L’instruction en famille doit être équivalente à celle reçue à l’école.
Examens en allemand uniquement.
 
Bulgarie : L’instruction en famille est devenue légale en 2016 en Bulgarie. Déclaration obligatoire décrivant les choix et l’orientation de l’instruction. Le parent doit déclarer un programme de développement de l’enfant. Une inspection par le département de l’éducation est possible. Son périmètre est vague. 2% de la population d’âge scolaire est instruit en famille.
 
via Sophia Globe 2018
 
❌ ✅ Croatie : Education obligatoire de 6 à 15 ans.
L’instruction en famille est possible mais réservée aux situations de handicap ou maladie et lourdement contrôlée.
 
Chypre : L’instruction en famille n’est pas légale à Chypre, mais certains expatriée pourraient obtenir la permission du ministère de l’éducation.
 
Danemark : L’éducation est obligatoire, l’école ne l’est pas. Déclaration, et pas autorisation.
Il y a peu d’enfants instruits en famille au Danemark, mais l’instruction en famille est légale même si pas clairement définie.
Un entretien avec un superviseur est organisé pour s’assurer qu’une instruction équivalente à l’école est donnée.
Un test peut avoir lieu.
 
Estonie : L’instruction en famille est possible par choix jusqu’à l’âge de 12 ans (ou plus tard pour raison médicale).
Il faut la demander à l’école locale et suivre des règles nationales strictes.
 
Finlande : L’instruction en famille est légale. L’éducation est obligatoire de 7 à 17 ans.
Le parent de l’enfant est responsable de son éducation.
Il faut informer l’autorité de l’éducation locale en écrivant une lettre d’intention.
Il n’y a pas de directives claires par rapport au suivi des apprentissages.
Il y a un entretien entre le parent et l’inspecteur éducatif au sujet du lieu et des méthodes d’apprentissage. Généralement tous les 2 ans. Possibilité de suivre le curriculum national avec notation ou pas
 
Grèce : L’instruction en famille est illégale en Grèce. L’école est obligatoire jusqu’à l’âge de 15 ans sauf circonstances très exceptionnelles (handicap).
Malgré celà un bon nombre de familles pratiquent l’instruction en famille sous le radar.
 
Hongrie : L’instruction en famille est légale en Hongrie. Il faut s’incrire auprès d’une école désignée. Des examens ont lieu 2 fois par an, et les enfants doivent suivre le curriculum national.
 
République d’Irlande : Il existe un registre des enfants instruits en famille depuis 2000.
Les parents doivent s’inscrire à ce registre. Il y a une évaluation préliminaire avant de pouvoir s’inscrire: type d’éducation, horaires et ressources. Des évaluations de suivi peuvent être demandées chaque année.
 
 
Italie : Des restrictions sans précédent sont été imposées à l’instruction en famille en 2017
Il est nécessaire de demander une autorisation à l’autorité de l’éducation locale.
L’inscription à l’école locale est obligatoire. Des examens ont lieu chaque année, pour chaque matière. Pas d’obligation de suivre le curriculum national, mais les examens sont basés dessus. Il faut prouver que l’adulte a un niveau d’éducation supérieur d’au moins 2 ans à celui enseigné à l’enfant.
 
Lettonie: L’instruction en famille est légale en Lettonie, de la maternelle jusqu’à 12 ans( 5eme?) Il faut demander l’autorisation à l’autorité de l’éducation locale.
Il faut inscrire l’enfant dans une école, elle n’est pas obligée de l’accepter.
Souvent les parents doivent inscrire leurs enfants dans des écoles éloignées.
Des examens organisés par l’état ont lieu pour tous les enfants. (pas su traduire grades 3-6)
 
Lithuanie : L’instruction en famille est autorisée en Lithuanie depuis septembre 2020.
Les parents doivent signer un accord avec une école désignée par leur commune.
Ils doivent atteindre des exigences définies. Ils doivent suivre le curriculum national.
 
Luxembourg : Légal au Luxembourg pour le primaire. Il faut acquérir les compétences définies par le curriculum national. L’instruction en famille est sujette à des inspections par le directeur du district scolaire. Si l’instruction ne remplit pas les critères définis ci-dessus, l’enfant est automatiquement inscrit à l’école de sa commune de résidence.
Il en est de même en cas de refus d’inspection.
 
✅❌ Malte : Pas clair si l’instruction en famille est légalisée ou pas encore à Malte
Il est possible d’instruire en famille, mais il y a beaucoup de restrictions.
Le lobby des syndicats d’enseignants s’oppose à l’instruction en famille.
 
Pays-bas : Plus de 800 enfants instruits en famille. Avant d’être inscrits dans une école, les enfants doivent obtenir une dispense d’instruction obligatoire. Elle peut être obtenue en prouvant qu’il n’y a pas d’écoles proches de votre domicile correspondant à votre philosophie de vie. Ceci peut être uniquement basé sur la religion ou croyances et pas sur des objections pédagogiques. Il n’y a pas de cadre formel ou de supervision par l’état.
 
Pologne : Légal, mais fortement régulé. Chaque enfant doit être inscrit dans une école.
Le principal est libre de donner la permission ou non d’instruire en famille.
Il faut passer des examens basés sur le curriculum de l’école.
L’échec aux examens met fin à la permission d’instruire en famille.
dr Marek Budajczak  homeed@poczta.onet.pl 
 
Portugal : Légal mais soumis à autorisation. Instruction obligatoire de 6 à 18 ans. Inscription dans l’école locale, puis déclaration d’instruction en famille de laquelle le parent ou tuteur est responsable et pour laquelle il doit être qualifié (au moins un niveau d’études au-dessus de l’enfant).
L’instruction est basée sur le curriculum national.  Rapports annuels obligatoires. Soumise à évaluation à la fin de chaque cycle (4eme, 6eme et 9eme année) dans chaque matière avec notation. Au niveau secondaire les enfants peuvent s’inscrire pour participer à des examens équivalents.
 
Roumanie : Légal depuis 2002, mais zone grise. Comme il n’y a pas de cadre légal pour l’instruction en famille, et qu’il est illégal de ne pas être inscrit dans une école, les enfants sont souvent inscrits dans une école (parapluie) hors de Roumanie pour remplir cette obligation légale.
Festival annuel en Roumanie
 
Slovaquie : Légal mais restreinte. Instruction obligatoire de 6 à 16 ans. Instruction en famille possible uniquement de 6 à 10 ans. Il faut obtenir la permission et être inscrit dans une école. Il faut suivre le curriculum scolaire.
Examens tous les 6 mois (il y a une liste d’établissements favorables à l’instruction en famille).
Le parent ou tuteur doit avoir au moins un certificat d’études primaires. Sinon, vous pouvez vous faire aider d’une personne ayant cette qualification.
Si vous souhaitez continuer l’instruction en famille après les 10 ans de l’enfant, une possibilité est de l’inscrire dans une école en République Tchèque.
Recherche intéressante mais le site n’est plus maintenu
 
Slovénie : Option légale depuis 1996.
Il faut informer l’école de son intention d’instruire en famille au début de l’année scolaire.
L’enregistrement se fait en donnant les informations suivantes par écrit: nom et prénom de l’enfant, lieu où l’instruction aura lieu et nom et prénom de la personne qui instruira l’enfant. Examens à la fin de chaque année basés sur le curriculum scolaire.
 
Espagne : Pas illégal, mais pas reconnu dans la loi non plus. Les enfants doivent recevoir une instruction de 6 à 16 ans. Zone grise, largement soumise à interprétation. Pas de procédure établie, ni pour instruire, ni pour poursuirvre juridiquement.
 
Catalogne : depuis 2009 des modèles d’instruction alternatifs, comme des écoles à distance, sont légalement reconnus comme une alternative viable aux écoles traditionnelles. Déclaration d’instruction en famille auprès de l’école locale pour les décharger de cette responsabilité.
 

English version

The UK comprises 4 countries each with their own national education system. Home education is legal in all 4 countries with minor differences in detail for each.
Educational Freedom https://educationalfreedom.org.uk/

http://www.home-education.org.uk/faqs.htmhttps://www.heas.org.uk

✅ England (UK) : If the child has never attended school, the parent need not normally notify any individual, or organisation that they are home educating their child, or intending to home educate their child.If the child is enrolled at a mainstream school in England or Wales, the parent must send a notice to the school in writing.No requirement to follow a curriculum 
https://www.educationotherwise.org

✅ Wales (UK) : No permission required unless the child attends a special needs school then consent to remove the child is needed.No requirement to follow a curriculum While inspection may be requested from the local education authority there is no requirement to comply to this request 

✅ Scotland (UK) : No consent required unless a child is already registered in school.Authority must not unreasonably withhold consent. It should be noted that while consent is needed for withdrawal from school, consent is not needed to home educate in itself.
Consent is not needed in the following situations:- The child has never attended a public school.- The child has never attended a public school in that authority’s area.- The child is being withdrawn from an independent school.- The child has finished primary education in one school but has not started secondary education in another.- The school the child has been attending has closed.
Many local education authorities would prefer to be informed if the child is being home educated but this is not compulsory.No requirement to follow a curriculum 
https://www.schoolhouse.org.uk/resources/faqs/
https://homeeducationscotland.org.uk/who-we-are/

✅ Northern Ireland (UK) : If the child has never attended school you have no need to inform anyone.Deregister a child from school does not require consent: Inform the school. no need to inform the education authority.No need to follow national curriculum
http://hedni.org/frequently-asked-questions/

✅ BelgiumLegal : Declaration each year. Yearly inspection possible/likely. Exam at age 11 at the latest.
Flemishhttps://www.vlaanderen.be/en/studying/home-education-children-compulsory-schooling-age
German http://www.ostbelgienbildung.be/desktopdefault.aspx/tabid-5175/9008_read-49553/
FrenchApprendre en Famille http://users.skynet.be/IEF.be/

✅ Austria : Declaration rather than permission. Must inform the education department before the start of the school year. Yearly exam in every subject must be passed. Home education must be equivalent to school education. Exams in German only.
http://homeschoolers.at/faq-haeufig-gestellte-fragen/english-faq-section/how-are-the-legal-possibilites-to-homeschool-in-austria.html
https://freilerner.at/faq/

✅ Bulgaria : Since 2016 has become legal in Bulgaria. Declaration outlining the choices and education direction. Parent must submit a child development program. May have an inspection from the education department. Outlines are sketchy. 2% of the school aged population are home educated via Sophia Globe 2018
https://sofiaglobe.com/2018/02/12/education-ministry-2-of-bulgarian-pupils-being-home-schooled/
via Sophia Globe 2018


❌ ✅ Croatia : Mandatory education from 6-15 yearsHome education is possible but restricted to cases of disability or illness and heavily controlled https://www.facebook.com/events/496806411148415/https://eurohomeed.org/croatia

❌ Cyprus : Home education is not legal is Cyprus but some expats may be able to obtain permission from the Mister of Educationhttp://www.easterncyprus.com/archive/home-education-in-cyprus-11739.htm

✅ Denmark : Education is compulsory. Schooling is not. Declaration rather than authorisationThere are very few home educators in Denmark but home education is legal if not clearly defined. A supervisor is appointment to ensure that an education equivalent to school is provided. Test ‘can’ be carried outhttps://www.hjemmeundervisning.dk/tilsynhttps://www.frilæring.dk

✅ Estonia : Home education possible by choice until age 12 (or later if a medical necessity). Must apply to the local school and follow strict national regulations

✅ Finland : Home education is legal. Education is compulsory from 7-17 years.Guardian of the child responsible for their education. Must inform the local education authority with a written letter of intent. There are no clear directives on supervision of learning.Discussion between the guardian and the education supervisor of location and method of supervision. Commonly once every two years. Either choose ro follow the national curricum wth grades or not.
https://www.suomenkotikouluyhdistys.fi/ohjeita-ja-julkaisuja/

❌ Germany : Home education is illegal in Germany but each ‘land’ is more or less lenient towards families who attempt to home educate. There are certain conditions under which home education is possible: if the child is proven psychologically inept to attend school, if the family are itinerant by profession, other… Even if families are able to home educate, they often have to pay fines to the education department for school absenteeism.A significant number of families home educate under the radar none the less .
https://schulfrei-community.dehttps://bvnl.de with active forum

 ❌ Greece : Home education is illegal in Greece. School is compulsory until age 15 unless under very exceptional circumstance (special needs).A significant number of families home educate under the radar none the less. https://www.facebook.com/Free-homeschoοlingunschooling-in-Greece-now-789327957762769

✅ Hungary : Home education is legal in Hungary. Must register with a designated school. Exams twice a year and are expected to follow the national curriculum.
https://otthonoktatas.lap.hu

✅ Republic of Ireland : There exists a register of home educated children since 2000.Parents must apply to register on the list. Preliminary assessment before being accepted on to the register: type of education, hours and resources.Ongoing monitoring assessments may be required on a yearly basis.
https://www.henireland.org/what-is-home-education/f-a-q/

✅ Italy : Unprecidented home education restrictions were introduced in 2017.Demand of authorisation necessary to the local education body.Registration in local school.Yearly exams in every subject. No official obligation to follow the national curriculum but the exams are based on this.Must show that the adult has a level of education at least 2 years superior to the child.http://www.educazioneparentale.org
https://www.laifitalia.it

✅ Latvia : Home education is legal in Latvia from preschool to 6th grade (5-12 years).Must request authorisation from the education authority.Register the child an educational institution, who are not obliged to accept them. Often parents must register their children with more distant schools.State exams for all children grades 3-6.
https://www.gimenuskoluapvieniba.lv/p/likumdosana.html

✅ Lithuania : As of September 2020 home education will be permitted in Lithuania. Parents must sign an agreement with a school designated by their municipality.Must meet set requirements. Must to follow nationally-approved curriculum.
http://laisvivaikai.lt

✅ Luxembourg : Legal in Luxembourg for primary level.Must gain the skills defined by the national curriculum.Homeschooling is subject to inspection by the school district director. If the education provided does not meet the criteria defined above, the pupil is automatically enrolled in the school in. his commune of residence. The same applies if you refuse the director’s inspection.
http://alliasbl.lu/en/faq-en/#question3
https://www.facebook.com/groups/248275408672476/

✅ ❌ Malta : Unclear whether home education is yet legalised or not in Malta. Possible to home educate but there are many restrictions. Lobby of teaching union opposes the legalisation of home education.
https://maltahomeschoolfamilies.wordpress.com/who-we-are/
https://www.facebook.com/pages/category/Education/Malta-Home-Education-Association-407817552940685/

✅ Netherlands : More than 800 home educated children. Prior to being enrolled in a school children must obtain an exemption from compulsory education.  This can be achieved by proving that there are no schools in your location to match your life philosophy. This can only based on religion or belief and not pedagogical objections.There is no formal framework of supervision from the state.
http://www.home-education.nl
https://www.thuisonderwijs.nl/basisinformatie/faq/
http://blog.mathemagenic.com

✅ Poland : Legal but heavily regulated. Every child must be enrolled in a schoolPrinciple may or may not give permission for the child to be home educated. Required to pass exams from the school curriculum. Failure to pass exams terminates home school permission
dr Marek Budajczak  homeed@poczta.onet.pl 

http://www.edukacjadomowa.plhttps://domowa.edu.pl

✅ Portugal : Legal but subject to authorisation. Compulsory education from 6-18 years. Enrollment in local school and declare home education for which the parent or guardian is responsible and adequately qualified (at least one education cycle ahead the child) to teach. Education based on the national curriculum. Annual reports. Subject to evaluation at the end of each cycle (4th, 6th and 9th year) in every subject with certification. IN secondary education children can enrol to take certified equivalency tests.
https://www.educacaolivre.pt/mel/educacao-livre/escolaridade-obrigatoria/ed-ei/guia-pratico-ed/
http://www.anped.pt/ensino-domestico/faqs/

✅ Romania : Legal since 2002 but a grey area. Education compulsory from 6 – 16 years. As there is no accommodation for home education regulation and not being registered in a school is illegal, children are often enrolled in an (unbrella) school outside of Romania to fulfil this legal requirement.
https://www.facebook.com/otthonoktatashttps://homeschooling.urbankid.ro/faq/Yearly festival in Romania https://www.freilerner-festival.de/en_GB/https://www.academiaheidi.ro/homeschooling-ul-se-intampla-si-in-romania/

✅ Slovakia : Legal but restrictive. Education compulsory from 6 -16 years.Home education possible only from 6 – 10 years. Must obtain permission and be registered at a school.Follow the school curriculum.Testing every 6 months (there is a list of home education friendly establishments). The tutor/parent must have at least a primary teaching certification. If not, you can find someone to accompany you who has this qualification.If you wish to continue home education beyond 10 years old then one possibility is to enrol at a school in the Czech republic.https://www.domacaskola.sk/faq-otazky/#1otazkahttps://www.facebook.com/Domacaskola/Interesting research bu site no longer maintainedhttps://gaither.wordpress.com/about/

✅ Slovenia : A legitimate option since 1996Must inform the school of intention to home educate by the beginning of the school year. Register with a written notice contain the following information: the name and surname of the child, the place where the education will take place and the name and surname of the person who will teach the child. Exams at the end of each year following the school curriculum.
http://solanadomu.weebly.com/kako-za269eti.html
https://www.workaway.info/en/host/967527392556

✅ Spain : Not illegal but not legally recognised either. Children between the ages of 6 -16 must receive an education. Subject to interpretation. Very grey area. No clearly established procedure either to educate or to prosecute. https://www.educacionlibre.org/respuestas/http://www.crecerenlibertad.org/foro/https://www.facebook.com/groups/educacionencasavalenciahttps://madalen.wordpress.com/a-cerca-de/
✅ Catalonia : since 2009 alternative education models such as distance schools have been legally recognised as a viable alternative to traditional schools. Declaration of intention to home educate to the local school discharging them of this responsibility.https://www.educarenfamilia.org/equip-legal


❌ ✅ Sweden : Home education was thriving non Sweden at the turn of the century until the Education Act in 2011 which made home education extremely difficult. Only under “exceptional conditions” not for religious or teaching reasons.Home education has been almost eradicated from the country.Most people who still wished to home educate have move to the Åland Islands, an autonomous Swedish-speaking archipelago under the jurisdiction of Finland or left to neighbouring european countries. Brutal family separations and repercussions.http://www.rohus.orghttp://www.rohus.org/eng_contact.lasso
http://www.rohus.nu/index.lassohttp://www.rohus.nu/kontakt.lasso

❌ Andorra (Principality) : Home education not permitted in Andorra. School is mandatory without exception. Three school systems: Spanish, French and Andorran.Obligation to attend school from 6 to 16th birthday 
https://www.livinginandorra.com/andorra-schools-family.htmlE

Armenia

✅ Azerbaijan : Legal in Azerbaijan but must follow same curriculum as the state school.Education compulsory from 6 – 15 years of ago. Exams and a education certification for home educated children.


✅ ❌ Belarus : Home education is Not common and regulations are unclear. Quarterly exams. Practiced out of necessity (disability)https://www.facebook.com/groups/familyedu/


❌ Georgia : Illegal in Georgia


✅ Iceland : May apply for permission to home educate. On eo both parents must have a teaching qualification. Contract to public school concerning curriculum and services. Exams in grade 4, 7 and 9 plus monitoring gin core subjects. Home education is Rare in Iceland


✅ Lichtenstein : Legal but subject to approval. Must meet times and goals of public schooling. Must submit annual report. parents/educators must have a teaching qualification.Despite strict regulation there is no final exam or certification.Many family relocate to Austria.


✅ Moldova :  Home education is legal in Moldova as a recognised right. Many people enrol their children in online umbrella schools, although this is not technically required.https://homeschooling.mdinfo@homeschooling.md


Monaco


✅ Norway : Compulsory education not schooling Must notify the school of intention to home educate. Method can be chosen but must be equivalent to state school educationSchool supervision through evaluations twice yearly. My obtain a  certification if pass grade 10 examinations.http://www.nhuf.nopost@nhuf.noOslo Mamma Blog http://oslomamma.blogspot.com

✅ Russia : There are no laws against home education in Russia but some local authorities may be unfamiliar with this form of education and this may prove problematic. IN 2020 guidelines were laid out of a step by step process. Not yet been accepted as law.Home education becoming very popular.https://www.familyeducation.ru/?module=articles&c=Question&b=5&a=1http://www.familyeducation.ru/sendmail.php
http://freeedu.ru/modxeditor@freeedu.ruinfo@freedu.ru

❌ San MarinoIllegal in San Marino


✅(❌) Switzerland : Home education restrictions and possibilities are Canton specificIn some cantons home education is permitted in others it is illegal.Eg Canton Vaud (which is the most liberal cotton in terms of IEF – declaration not request – yearly inspection – exam every two year cycle).See all cantonal regulations here https://eurohomeed.org/switzerland
http://www.bildungzuhause.ch/ info@homeschool.chinfo@bildungzuhause.ch
https://iel-vd.ch info@iel-vd.chvd@instruireenliberte.ch
https://pro-lernen.ch/einfuhrung/philosophie/entfaltung@unschooling.chhttps://pro-lernen.ch/kontakt/kontakt-e-mail/

Ukraine : Legal (since 2016) and streamlined (since 2019). Must declare home education at a school with assigned teacher supervise and advise the parents.