Une autre enfance

14,00 

Une autre enfance” est un livre paru en novembre 2019, rédigé par Philippe Vaille, préfacé par Jean-Pierre Lepri.
Il interroge notre relation à l’enfant, nos postulats éducatifs, les méthodes d’enseignement, la place de l’enfant dans la société et la vie de manière plus générale. Il n’est pas spécialement à destination des professionnels de l’animation puisque son sujet principal n’est pas l’animation. Toutefois plusieurs chapitres intéresseront sûrement tout particulièrement les animateurs d’accueils de loisirs.

En stock

UGS : 9782957051304 Catégorie :

Description

Le livre “Une autre enfance”
« Écrit à la manière d’un journal de bord, ce récit relate le quotidien de deux enfants, Antoine et Camille, qui, depuis juin 2017, grandissent hors du système scolaire. Une année durant, il dépeint les craintes, essais, échecs, réussites et tâtonnements traversés dans cette nouvelle vie. À cette narration sont additionnées des ébauches d’explication de ce choix, ainsi que certaines des réflexions et questions éducationnelles, sociétales qui, en chemin, m’ont interpellé en tant que père ou simplement en tant qu’homme. Ce ne sont, bien entendu, que mes tentatives de compréhension des sujets évoqués. Des hypothèses parmi d’autres ». (Extrait de l’introduction du livre)

Philippe Vaille - Une Autre Enfance

PHILIPPE VAILLE nous conte l’histoire de la déscolarisation de ses deux enfants de 7 et 10 ans pendant un an. Au-delà de cette narration, il partage ses réflexions sur l’accompagnement d’enfants dans le centre de loisirs qu’il dirige, où, en tant que professionnel, il fait évoluer les habitudes et les règles pour mieux prendre en compte les aspirations et besoins des enfants. Observant les évolutions quant au goût d’apprendre de ses deux enfants, il témoigne concrètement des moments où les enfants découvrent, s’activent, observent, et donc de fait apprennent. Nous entrons au fil des pages dans son récit intimiste des jours, des rencontres, des activités, des envies des enfants, qui toutes sont des occasions d’apprendre il décrit ces apprentissages, puisque c’est ce qu’attend la société, tout en nous montrant les limites de la course au savoir.

Quelques extraits…

« De la bienveillance et du temps. Nous tentons, un peu à contresens, de faire de ces deux notions les bases de nos relations de travail. C’est bien de cela que nous aimerions que nos enfants aussi puissent bénéficier. Dès à présent, dans leur quotidien. »

« Quand l’enfant refuse d’obéir, il s’engage bien souvent un combat psychologique adulte/enfant dans lequel l’adulte a tendance à employer la force pour prendre le dessus. L’enfant obéira probablement, certes. Mais il obéira de peur des conséquences de son insoumission (invectives, réprimandes, punition, privation, châtiment…). Et quand l’enfant est ainsi soumis, il n’obéit pas parce qu’il estime l’adulte légitime ou parce qu’il le respecte, il obéit simplement parce qu’il a peur des moyens que ce dernier peut déployer pour imposer ses décisions. Ce sont bien alors des relations de domination basées sur force et peur. Et ces rapports de domination ont des conséquences tant sur la relation adulte/enfant que sur la psychologie de l’enfant. »

« Je suis convaincu qu’un enfant doit pouvoir bénéficier du temps de jeu qui lui est nécessaire. Pas le temps qu’on a décidé pour lui, mais celui qui lui suffit. Le jeu est un des outils de compréhension du monde qui l’entoure, un élément primordial dans la construction de sa personne. À travers lui, il s’entraîne à être et s’approprie ce qui est. »

« Nous vivons dans la même société. Pourtant, un imposant mur sépare le monde des enfants et celui des adultes. Ces derniers en sont les architectes. Ils l’érigent « pour le bien des enfants ». Par cette mission que nous nous donnons, nous nous détournons de nos réactions habituelles. Quand nous « travaillons pour le bien de l’enfant », nous ne sommes pas la personne sincère que nous pouvons être hors de cette relation tronquée. Nous mettons le masque d’éducateur et sommes entraînés dans une sorte de dualité, de dédoublement de la personne. »

« Quand il intègre l’école, l’enfant obtient de nombreuses réponses à des questions qu’il ne s’est pas posées. Des questions qui, la plupart du temps, ne sont pas issues de sa propre vie et qui de ce fait n’évoquent rien en lui, ne font pas sens. Cette orgie de connaissances non sollicitées crée bien souvent une saturation face à l’idée même d’apprendre. Il n’est alors plus question de plaisir d’apprendre puisqu’au-delà de n’être pas souhaité, cet « apprendre » est obligatoire et occupe une place très conséquente dans sa vie (au moins six heures par jour et sur de très nombreuses années). »

Informations complémentaires

Poids 0,3 kg
Type

Broché

Nombre de pages

144 pages

Date de publication

19 novembre 2019

Dimensions

14.8 x 0.7 x 21 cm

ISBN-10

2957051303

EAN

9782957051304

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Vous aimerez peut-être aussi…