Communiqué de presse 11/10/2020

Dans son discours sur les séparatismes, le chef de l’État a décidé de stigmatiser l’instruction en famille en s’autorisant l’amalgame insultant de ce choix légal avec l’extrémisme. Et impose unilatéralement de mettre fin à la possibilité d’instruire ses enfants hors cadre scolaire dès la rentrée 2021.


L’association LED’A (Les Enfants d’Abord), qui regroupe des parents et enfants qui ont fait ce choix conscient et alternatif de prendre en main leur instruction, adresse ses profonds remerciements à Emmanuel Macron. Depuis son intervention, les adhésions ont quadruplé dans les rangs de notre association.


Néanmoins, LED’A réfute toute proximité avec quelque mouvement violent que ce soit. Les familles sont abasourdies par la violence et l’injustice des propos d’Emmanuel Macron et réclament des excuses publiques de la part du locataire de l’Élysée.


Déjà à la marge des traitements des autres familles, les parents qui instruisent leurs enfants hors de l’école réclament désormais les mêmes droits et avantages que ceux qui les scolarisent. C’est à dire, que LED’A réclame que l’allocation de rentrée scolaire (ARS) soit versée également aux familles qui investissent dans l’instruction de leurs enfants.


Le biais des chiffres avancés (50.000 enfants) par Emmanuel Macron à l’occasion de son discours n’est que la résultante de l’avancement de l’âge obligatoire d’instruction à 3 ans. Il démontre à tout le moins le caractère inadapté de cette décision qui va à l’encontre des rythmes naturels des enfants à entrer si tôt dans les apprentissages formels. LED’A réclame le retour à l’instruction obligatoire dès 6 ans.


LED’A rappelle à Emmanuel Macron que dans un état de droits, la liberté est la règle. Dans cet esprit républicain, les familles qui pratiquent l’IEF (instruction en famille) prennent contact avec leurs parlementaires pour faire valoir leurs intérêts à l’occasion de rendez-vous avec leurs représentants des deux chambres. A 18 mois des présidentielles et des législatives, les familles concernées par cette liberté qui est souvent un choix de vie, sont fermement décidées à ne pas se laisser piétiner.


Les Enfants D’Abord, équipe média
media@lesenfantsdabord.org 0689987526 ou 0670100140 ou 0608950100
www.lesenfantsdabord.org

JIPLI 2019

Avec la loi « pour une école de la confiance » du 26 juillet 2019, l’instruction, et non l’école comme le laissent souvent entendre les gouvernements et les médias, devient obligatoire dès 3 ans.
Pour les familles qui préféraient jusque là garder les moins de 6 ans à la maison va se poser la question de trouver une école ou de faire le choix de l’instruction en famille.

Il faut savoir que l’instruction en famille, même si elle reste très marginale, est légale, et la liberté des choix éducatifs et pédagogiques garantie par la constitution française.
L’effectif des familles faisant le choix d’instruire leurs enfants en famille, pour des raisons très diverses, va donc probablement grossir tout en restant une proportion minime par rapport à la population scolaire.
S’engager dans la responsabilité de l’instruction de ses enfants n’étant pas anodin, nous rappelons, à travers la JIPLI notamment, que ces familles ne doivent pas se sentir isolées. Les familles déjà engagées dans cette voie sont mobilisées pour les accueillir, se soutenir et proposer des activités en commun.
L’instruction en famille est une grande et belle aventure qui prend autant de formes pédagogiques qu’il y a de familles.

Alors BIENVENUE dans l’univers de l’instruction en famille et à bientôt lors des nombreuses rencontres !

La nouvelle loi s’accompagne du décret n° 2019-823 du 2 août 2019.
Vous trouverez plus d’informations sur les sites des associations ci-dessus.

http://www.jipli.org/france/